bf_imageserres.jpg

L'arrivée du web a créé un gouffre entre les générations

Auteur de la fiche : Gatien Bataille
Licence de la fiche : Creative Commons BY-SA
Id√©es d√©velopp√©es par l'auteur dans le domaine de la coop√©ration dans ce livre, cette conf√©rence :

Que de changements en un siècle !

Vers 1900 Vers 2000
En France, la majorité des humains sont agriculteurs En France, moins d'1 % des humains sont agriculteurs
Il ya 2 milliards d'humains sur terre Il y a 7 milliards d'humains sur terre
La duré de vie moyenne est de 30 ans La duré de vie moyenne est de 80 ans
L'humain vit dans sa communauté, dans une culture homogène L'humain vit dans dans un collectif mélangeant plusieurs religions, cultures, langues, nationalités
+/- 5000 mots nouveaux entrent dans le dictionnaire tous les 20 ans +/- 35000 mots nouveaux entrent dans le dictionnaire tous les 20 ans
L'horizon culturel se limite à quelques milliers d'années (1000 avant JC) L'horizon culturel s'étend jusqu'à la barrière de Planck (quelques millièmes de secondes après le Big-bang

Par ailleurs, les moins de 60 ans n'ont en Europe occidentale :
  • Jamais connu la faim (la vraie),
  • jamais connu la guerre,
  • jamais connu la douleur (la vraie) gr√Ęce aux m√©dicaments.

Un gouffre entre la génération actuelle et la précédente !

On a peu conscience de l'énorme fossé qui s'est creusé entre cette génération et la précédente.Il y a eu un changement de paradigme et l'arrivée du web y est pour une grande part !

La génération actuelle est fort différente de la précédente :
  • Ils vivent dans une abondance d'informations disponibles partout et en tout temps.
  • Ils sont hyper connect√©s avec l'ensemble du monde.
Ils n'ont plus la même tête :
  • Ils ne retiennent plus de la m√™me fa√ßon (ils ont externalis√©s en grande partie).
  • Ils ne lisent plus de la m√™me fa√ßon.
  • Ils sont multit√Ęches.
Ils n'ont plus le même espace.
  • Ils habitent le virtuel o√Ļ les distances n'existent plus.
  • Ils acc√®dent √† n'importe quel lieu, n'importe quel personne par les TIC.
Ils n'habitent plus le même monde.
  • Ils vivent au sein de collectifs o√Ļ se c√ītoient plusieurs religions, langues, nationalit√©s, moeurs...
  • Ils ne sont pas concern√©s par la morale dont ils n'ont pas eu besoin (comme ce fut le cas en temps de guerre, de souffrance, de disette..).

Avec l'arrivée du web et des TIC (Technologie de l'Information et de la Communication), la nouvelle génération a externalisé sa mémoire, son imagination et sa raison (accessibles dorénavant via le web avec une efficacité jamais atteinte par notre cerveau). Ceci a libéré de "l'espace de cerveau" pour l'inventivité (seul acte intellectuel authentique aujourd'hui selon l'auteur). C'est en effet en ce distanciant du savoir et de la connaissance que l'on peut réellement penser et inventer !

Ce bouleversement du monde oblige la nouvelle génération à tout réinventer ou presque puisque l'ancien "cadre" dans lequel nous avons inscrit notre société ne tient plus au regard de l'avènement du web.
Ceci vaut plus que jamais pour l'enseignement.

Pour une redéfinition de l'enseignement !

Avant, enseigner, c'était une offre à prendre telle qu'elle ! Le savoir passait par la voix du professeur. Il oralisait les écrits. Au sein de l'auditoire, il était le centre et régnait sur les "apprenants". Pour diffuser la connaissance, il réclamait le silence.

Aujourd'hui, le savoir est disponible partout et tout le temps. Les étudiants ne font plus "le silence" car les paroles du professeur sont redondantes si celui-ci ne fait "qu'oraliser" le savoir par ailleurs déjà disponible.
Les √©tudiants veulent un r√īle actif dans leur apprentissage (comme quand il "pilote" leur ordinateur). Les sortir de cette posture et en faire une foule "passive" ne fonctionne plus !

L'avenir de l'enseignement passera par une red√©finition compl√®te du r√īle du professeur et des structures de l'√©cole. Les cours non "chahut√©s" seront ceux o√Ļ le professeur cr√©era les conditions favorables √† la co-construction des savoirs et o√Ļ il s'appuiera sur les savoirs disponibles pour inventer avec les apprenants. Les MOOCs (Cours en ligne massifs et ouverts) en sont un exemple.
Pr√©sentation rapide de l'auteur de l'ouvrage : Professeur √† Stanford University, membre de l'Acad√©mie fran√ßaise, Michel Serres est l'auteur de nombreux essais philosophiques et d'histoire des sciences, dont les derniers, Temps des crises et Musique ont √©t√© largement salu√©s par la presse. Il est l'un des rares philosophes contemporains √† proposer une vision du monde qui associe les sciences et la culture.
Citations : De l'essor des nouvelles technologies, un nouvel humain est n√© : Michel Serres le baptise "Petite Poucette", clin d'oeil √† la maestria avec laquelle les messages fusent de ses pouces.
R√©f√©rence bibliographique : Serres Michel, Petite poucette, Manifestes (Paris. 1999), ISSN 1294-6605, 1 vol., Paris, France, Le Pommier, 2013, 2013.
Mots cl√©s :